dimanche 10 novembre 2013

Forum

J'ai décidé de joindre un forum à ce blog, pour tous ceux qui veulent échanger autour de la création. 

Pour y accéder cliquez sur l'onglet "Forum" ou ici : http://fil-de-fer.forumactif.org/

Bonne découverte et bonne discussion !





mercredi 2 octobre 2013

mardi 13 août 2013

Gnomes













Ces deux petits personnages mesurent une petite vingtaine de centimètres de haut.
La structure est en laiton.



samedi 27 juillet 2013

L'ombre de Cassandre

... à l'atelier, hier après-midi.















D'autres ombres de mes pièces précédentes sont visibles dans le message "ombres
et un peu partout sur le blog.












jeudi 25 juillet 2013

De nouvelles ombres

Aujourd'hui, j'ai nourri le message "ombres" de nouvelles photos, telles que celle-ci :





J'ai préféré nourrir le même message plutôt qu'en créer un nouveau. Aussi, il sera utile de consulter régulièrement le message "ombres" pour voir les ombres des dernières pièces. Je photographierai bientôt l'ombre de Cassandre.

Une évolution de Cassandre















lundi 15 juillet 2013

Cassandre, le dessin


Cette tête métallique n'en est qu'au dessin. Je vais l'habiller de fils et de plaques offset usagées ou de grillage. Je réfléchis à l'aspect final que je souhaite lui donner.






Il y a un trou à l'arrière du crâne, je voulais que le visage puisse se voir à travers la tête. Je ne sais pas encore si je vais le fermer.








dimanche 14 juillet 2013

c'est l'été !

J'occupe l'atelier depuis quelques semaines. J'ai réalisé une grande tête que j'ai appelée Cassandre. Elle est en cours de finition. Seule la structure en fil métallique est posée. Il s'agit de fil d'acier de 2 mm de section. Elle mesure environ 70 cm de haut pour 40 de large. Je lui ai donné des yeux de couleur turquoise. J'hésite encore sur son aspect à venir. J'aime voir cette structure, dessin imparfait de fils qui s'ordonne en visage. Je prendrai des photos et je les mets sur le blog dès qu'elles sont faites.
Je vous souhaite de bonnes vacances !

mercredi 20 février 2013

Totem

J'appelle "totem" une pièce particulière, étrange à mes yeux, monstre à 4 têtes, toutes différentes et à l'expression marquée. 
Je l'ai commencée l'été dernier. Je cherche pour elle une finition, 
un aspect final, un "quelque chose" que je n'ai pas encore trouvé. 
Il a déjà pris une posture, que je vais transformer.
C'est une pièce symbolique.

A l'atelier, sous la lumière artificielle :





En cours de mise en couleurs
lumière du jour













Je la voulais haute, verticale : j'imaginais une colonne de têtes. 
Cela est complexe à réaliser sauf à alourdir l'ensemble de fils de soutien, que je jugeais inesthétiques. 




Je voulais une pièce autour de laquelle on tourne vraiment. 
Une pièce haute, sans fils de soutien trop visibles.
Telle que sur la photo ci-dessus, elle dépend d'un support.
Je la souhaite indépendante de tout support,
je l'imagine alors
autonome
prolongement
d'un socle cylindrique 
fait de fils plus abstraits afin de ne pas nuire à la présence des quatre visages.

Cela donne une espèce de girafe à quatre têtes.



A peu de choses près, j'en suis encore là. 

Ce totem raconte une histoire.

C'est le totem des quatre rêveurs.
Le cercle de métal de la base, celui qui repose sur le sol représente 
la conscience.
Le cercle de métal du haut, celui qui supporte les têtes représente
l'inconscient.
Les fils qui les relient, ceux qui montent ou descendent
(selon le point de vue qu'on adopte)
véhiculent les images et les lambeaux des rêves.
Chaque tête est une forme de rêveur.
Car il y a les rêves tendres, les rêves doux, des rêves où on peut fermer les yeux de confiance...
...mais aussi des rêves effrayants, des rêves qui sont à peine des rêves, 
je ne parle même pas des cauchemars
ce sont des rêves qui nous font écarquiller les yeux d'effroi et reculer d'horreur...
...il y a encore les rêves joyeux, où l'on se réveille dans un rire !
Enfin, la quatrième tête, plus mystérieuse, représente le visage des rêves absurdes ou étranges
ces rêves qui nous laissent dubitatifs ou surpris, des rêves qui semblent être un message à déchiffrer,
un rébus
...

Je suis toujours un peu insatisfaite de ce totem.
Juché sur ses pattes de métal, il ne me convient qu'à moitié.
Il ne ressemble pas à mon projet initial.
Je réfléchis actuellement à le modifier une nouvelle fois.
J'ai quelques idées, des solutions pour réaliser une véritable colonne de têtes, 
sans fils disgracieux pour les soutenir.

... à suivre, donc !




jeudi 14 février 2013

un félin tranquille





Le chat est fait de fils d'acier et de laiton
(2012)


Vous pouvez voir d'autres réalisations de têtes de chat en cliquant ici : chats

mercredi 6 février 2013

Chats

Je travaille sur la réalisation de têtes de chat. En voici une, durant différentes étapes de sa finition.














Ici avec son compère, non terminé.





Tête de chat fuchsia et bleu (2013)
(fil d'acier, laiton, grillage, fil de cuivre)





Le mini chat roux de février 2013.
(fil d'acier, laiton, fil de cuivre, grillage
il mesure 21 cm de haut.)


Ce petit félin est un dessin dans l’espace. Comme tous mes objets métalliques, il est creux, tout en surfaces, facettes et lignes extérieures. Parfois seul un fil rend compte d’un volume. Chaque centimètre de fil a été tordu, plaqué, lissé ou arrondi, placé à un endroit spécifique, sur une sorte de chemin de tracés que j’ai jugé le plus approprié pour rendre compte du galbe de la silhouette féline. Il est encore bien imparfait malgré tout le temps passé à le regarder avant de reprendre une courbe, un angle. Il est plus imaginaire que vraiment réaliste. Sa gueule de travers, un peu trop allongée, son regard vert pomme entre deux oreilles résumées à un fil lui donnent une présence particulière. 



C’est le plus petit chat que j’ai fait. Je ne crois pas être en mesure d’en réaliser de plus petits avec le même fil : de l’acier en 1,1 mm de section et du laiton en section voisine (1 mm). Le grillage sur les babines et le nez est le plus fin que j’utilise ; sa maille est la plus fine que j’ai trouvée. Je l’ai cousu avec du fil d’acier de 0,3 mm de section. Comme à mon habitude, je me suis très peu servie des pinces : une petite pince coupante, une pince allongée pour attraper le fil à l’intérieur de la structure, quand les doigts ne passent plus, une petite pince à bouts plats pour plaquer les fins de fil m’ont suffi. 


Comme il est quasiment transparent, on peut voir sa face sous tous les angles et jouer avec le regard à la voir bouger en même temps que soi. Egalement, si l’on projette le faisceau d’une lumière sur lui, l’ombre produite donne une autre vie à la bête : les entrelacs de fils métalliques produisent au mur un dessin de lignes de forces où la couleur absente laisse place au relief esquissé en traits nerveux. Et selon l’inclinaison du faisceau, grandie, élégante, elle est Bastet incarnée en lignes noires ou bien encore piteux chat de gouttière, les oreilles rabattues sous la réprimande.

Il est possible de voir des ombres de mes objets métalliques au message : ombres




les photos les plus sombres sont prises à la lumière de deux bougies.

Un autre chat en fil sur :
un félin tranquille


mercredi 30 janvier 2013